Comment savoir si on est immatriculé au RCS ?

Lorsqu’une entreprise est active, elle possède un extrait Kbis délivré par le greffe du tribunal de commerce. Ce document officiel prouve que l’entreprise existe bel et bien. Il s’agit d’un extrait de l’enregistrement enregistré auprès du RCS, obligatoire pour toutes les entreprises françaises. Dans le cadre de votre activité professionnelle, vous devrez collaborer avec d’autres marques ou faire appel à des entrepreneurs. Il est essentiel de toujours vérifier que l’entreprise cliente existe afin de ne pas avoir de mauvaises surprises par la suite, notamment via les Kbis. Comment dois-je procéder ? explications.

Obtenez votre inscription

Lors de la création de la société, le dirigeant doit l’enregistrer auprès du greffe du tribunal de commerce. Ainsi, la société est née d’un point de vue administratif aux yeux de l’État français. Ainsi, l’un des premiers contrôles à effectuer est la validité de l’enregistrement de la société concernée. Ces informations sont présentes dans les informations légales de l’entreprise avis. Si aucun avis juridique n’est présent, nous vous invitons à vous méfier. Bien que ce soit une erreur de débutant si l’entreprise est jeune, cela peut cacher des raisons plus graves.

A lire également : Qui peut faire partie d'une SCI familiale ?

Vous pouvez normalement trouver facilement en ligne  :

  • Le SIRET ;
  • La SIREN ;
  • Le RCS ;
  • La carte professionnelle pour les artisans.

Vérifiez la viabilité de l’enregistrement

En France, les entreprises doivent être responsables de la vie de leurs activités. Ainsi, ils ont l’obligation de communiquer sur toutes les étapes cruciales de la vie de leur société : création, modification, dissolution, radiation, etc. journaux d’annonces légales autorisés à publier dans le département où se trouve le siège social de l’entreprise. Il vous suffit donc de renseigner le numéro d’enregistrement de l’entreprise en ligne et de voir les informations qui en proviennent. Vous aurez également la possibilité de vérifier que l’activité pour laquelle l’entreprise a été créée est celle pour laquelle vous l’avez engagée ou pour laquelle vous êtes embauché.

A voir aussi : Quelle différence entre BIC et BNC ?

Il existe également des sites Web qui mettent en avant toutes les entreprises faisant l’objet d’une procédure

Soyez alerté en permanence

Souvent, les entrepreneurs en fin d’activité ont du mal à accepter cette situation. Il peut arriver que vous travaillez avec une personne de confiance, mais pour quelque raison que ce soit, elle ne vous informe pas de la fermeture de son entreprise . Situation lourde de conséquences.

Enfin, le registre du commerce et des sociétés met à la disposition de toutes les personnes qui le souhaitent (principalement des professionnels) le téléservice « Recherche sur les entreprises inscrites au registre du commerce et des sociétés (RCS) ». De cette façon, vous pouvez demander un certificat d’existence ou d’absence d’une procédure collective. En outre, vous pouvez être alerté de l’ouverture d’une procédure collective pour une entreprise spécifique, par exemple une instance externe entreprise avec laquelle vous travaillez. Ce service à distance est un service payant, mais vous garantit toujours une certaine sécurité .

Pour conclure, vérifier que l’activité d’une entreprise est toujours en cours est un processus simple qui doit être automatique pour un professionnel. Il existe d’autres contrôles superficiels. Vérifiez les réseaux sociaux, avis certifiés, contrôlez les numéros de téléphone. Attention, ces informations peuvent être erronées. Vérifier l’existence d’une entreprise, c’est garantir une collaboration sereine et efficace.

(Crédit photo : iStock)

ARTICLES LIÉS