Zoom sur le marquage au sol en entrepôt

Apposer du marquage au sol dans les entrepôts est une technique de prévention des risques. Ne vous dites surtout pas que vous avez aménagé correctement votre entrepôt et que vous n’en avez pas besoin. Sachez d’ailleurs qu’il y a des règles à respecter pour le marquage au sol dans cette zone de stockage et de logistique.

Ce que dit la loi sur le marquage au sol en entrepôt

Il y a plusieurs textes législatifs qui tournent autour de ce marquage. On peut par exemple citer l’article R.125.3.1 du Code de la construction. Ce dernier souligne le signalement de l’aire de débattement des portes automatiques avec une alternance de bandes jaunes et noires.

A lire aussi : Dissolution d’une SAS : la procédure à suivre !

Il y a également l’arrêté du 4 novembre 1993 rappelant la sécurité des travailleurs sur un lieu de travail. Dans cet arrêté, on mettra en exergue l’article 12 qui indique le signalement par des bandes jaune et noir ou rouge et blanc des obstacles et des endroits dangereux et l’article 13 qui oblige l’identification par des bandes continues de couleur blanche ou jaune des voies de circulation.

En quelques mots, le marquage au sol à effectuer dans votre entrepôt doit être conforme aux normes. Il doit également être clair et efficace pour limiter les risques d’accident. Il doit faciliter le repérage entre autres des voies de circulation pour les piétons et les engins, des espaces de stockage et des zones de danger. Sachez qu’en cas d’accident, on vérifiera les marquages au sol réalisés dans votre entrepôt. S’ils ne sont pas conformes aux normes, votre responsabilité sera engagée.

A lire en complément : Renouvellement bail commercial : comprendre l'article L.145-9 du Code de commerce

La couleur des marquages au sol

Vous avez compris : vous ne pouvez pas apposer ces marquages dans les couleurs qui vous conviennent. Il y a des normes à respecter et aussi des couleurs réglementaires. Pour la signalisation d’un danger ou pour une interdiction, on n’utilise pas n’importe quel rouge : il faut choisir le rouge portant le numéro 3020 sur le nuancier RAL ou le rouge de signalisation. Pour l’indication d’un espace de stockage chimique, on prend l’orange 2009 sur le nuancier RAL.

Sur ce nuancier, le 1023 est associé au jaune et c’est la couleur à laquelle on a recours pour les avertissements ou la signalisation d’un danger. Pour indiquer une obligation ou une protection, on choisit le bleu 5017 sur le nuancier. Sachez que dans les zones à visibilité réduite, il est possible d’opter pour des couleurs fluorescentes.

Comment faire ce marquage au sol ?

Pour apposer ces marquages, il y a plusieurs solutions. Vous pouvez par exemple avoir recours aux rubans adhésifs. On a ici une solution simple et facile à mettre en place, mais ce n’est pas la meilleure solution pour un marquage sur une longue durée.

Cependant, on peut tout de même vous le recommander pour une signalisation sur une surface irrégulière, mais assurez-vous à ce que le ruban adhésif ait une forte résistance à l’abrasion. Si ce marquage est plus ou moins définitif, il serait judicieux d’opter pour une peinture de traçage au sol. Rendez-vous sur https://www.signals.fr/marquage-industriel/marquage-peinture-sol/aerosols-peinture pour trouver la peinture pour marquage au sol qu’il vous faut.

ARTICLES LIÉS