Sasu : les avantages et les inconvénients

SASU est la Société par Action Simplifiée Unipersonnelle. Opter pour cette société revient à choisir une forme juridique plus récente qui reprend les règles de la SAS à une exception prête. Avec la Sasu, il s’agit d’un associé unique. Mais quels sont les avantages et les inconvénients de la Sasu. C’est bien ce que nous nous appliquerons à exposer dans cet article. Lisez-le pour en savoir davantage.

Les avantages de la Sasu

Le principal avantage de la Sasu est relatif à la souplesse dans la rédaction des différents statuts. En réalité la loi donne une liberté absolue lorsqu’il s’agit de rédiger vos statuts dans le cadre de la définition des fonctionnalités de votre société. Il en est de même lorsqu’il s’agit de définir son organisation.

Lire également : Quelle est la durée du préavis pour un contrat à durée indéterminée ?

L’avantage fiscal relative à la prise de dividendes

Avec la Sasu, l’associé peut décider de se verser des dividendes. Lesdites dividendes sont généralement soumises à une fiscalité pleine d’avantages. D’abord, elles ne sont en aucun cas soumis aux différentes cotisations sociales. Un tel facteur représente un avantage non-négligeable comparé aux travailleurs indépendants. Par ailleurs lesdites dividendes subissent une taxe unique avec un taux estimé à près de 30%. Cette taxe est appelé Flat tax. Il comprend entre autres 17,2% pour les prélèvement sociaux et 12,8% en ce qui concerne l’impôt sur le revenu.

La question du régime de protection sociale de l’associé unique en Sasu

Contrairement aux autres statuts juridiques, le régime de protection sociale est moins contraignant et plus large que les autres statuts. Mieux, ce régime apporte une protection et est assez complète. Du coup, il est possible que l’associé unique se nomme président. A ce titre, il devient un assimilé salarié. S’il veut se payer un salaire, il sera donc affilié au régime général de la sécurité sociale avec tous les avantages qui l’accompagnent. Mais puisqu’il est un mandataire social, il lui sera difficile voire impossible de bénéficier de l’assurance-chômage.

A lire aussi : Article L2142-3 du Code du travail : explication de l'article de loi

Notons par ailleurs que la Sasu, présente plusieurs autres avantages à savoir :

  • La responsabilité limitée de l’associé unique ;
  • La possibilité de faire le choix de son mode d’imposition en Sasu ;
  • Un statut adapté à l’allocation d’aide au retour à l’emploi ;
  • Un capital social sans grande contrainte.

Les inconvénients de la Sasu : que faut-il savoir ?

Au-delà des nombreux avantages que présente la Sasu, elle n’est pas sans inconvénients. D’abord, elle fait appel à des formalités de création aussi complexes que compliqués. En effet, sur le point de vue juridique, créer une société de cette nature est plus contraignante qu’une entreprise individuelle ou une EURL. Notons aussi que la protection sociale est assez onéreuse lorsqu’il s’agit d’une Sasu. Mieux, lorsqu’il s’agit de choisir l’impôt sur le revenu, ce choix se limite à 5 exercices au maximum.

Au cas où vous voudriez opter pour la fermeture d’une société Sasu, le processus est assez complexe et lourd. Pis, il vous fera perdre assez de temps ; un processus chronophage donc. Il faut noter que dans certaines circonstances, le président de la Sasu est contraint à procéder à la nomination d’un commissaire au compte.

ARTICLES LIÉS