Qu’est-ce que le freelancing ?

De plus en plus de travailleurs souhaitent en finir avec leur statut de salarié et travailler à leur propre compte. Le terme de freelancing est donc devenu très populaire ces derniers temps. L’objectif est d’être indépendant sur plusieurs plans. Avez-vous pour projet de développer votre activité sous le statut de freelance ? Avant de vous lancer, il est essentiel d’avoir toutes les informations sur le sujet. Nous vous donnons plus de précision sur le freelancing dans la suite de cet article.

Le freelance : c’est quoi ?

Le freelance est tout simplement un travailleur indépendant dans l’activité qu’il exerce. C’est aussi un type de travail très répandu dernièrement. Ainsi travailler en freelance signifie que vous êtes le  propriétaire de votre entreprise ou société. Contrairement à un salarié qui suit les consignes d’un employeur, le freelance dirige son activité comme il le souhaite.

A lire aussi : Qu'est-ce qu'une entreprise humaine ?

Le freelance offre des prestations de services à ses clients. Cela consiste à fournir aux clients des tâches spécifiques demandées par ce dernier. Le client rémunère à son tour le freelance pour ses missions effectuées. Toutefois, la rémunération peut être variable ou fixe.

Elle est variable lorsque le freelance est uniquement payé après avoir effectué (comme il se doit) les missions demandées par le client. Elle est fixe dans le cas où le freelance est rémunéré, peu importe l’issue du service rendu. Par ailleurs, les deux parties (le freelance comme le client) peuvent demander à n’importe quel moment de continuer ou non leur coopération.

A lire également : Comment obtenir un numéro SIREN et un numéro SIRET ?

Quelles obligations sous un contrat de freelance ?

Avant de se déclarer travailleurs indépendants et de prendre des missions chez des clients, les freelances doivent prendre certains engagements. Ainsi ils doivent :

  • avoir un numéro SIREN (Système d’Identification du répertoire des entreprises) ;
  • disposer d’une assurance RC Pro (Responsabilité Civile Professionnelle) ;
  • être enregistré au CFE (Centre de Formalités des Entreprises).

Enfin le travailleur indépendant doit absolument mettre toutes ses compétences en œuvre pour répondre aux besoins des clients. Si cela n’est pas respecté, les clients peuvent porter plainte pour non-respect des clauses du contrat de prestation de service.

Les obligations ne concernent pas que les freelances. La société cliente se doit aussi de mettre tout en marche pour que la mission se déroule bien. Par exemple, si la mission nécessite l’utilisation de certains matériels ou outils, le client devra alors les fournir au travailleur indépendant. À la fin du contrat, la société cliente se doit de payer comme convenu le travailleur indépendant pour les missions accomplies.

Quel statut juridique pour faire du freelancing ?

Le travailleur indépendant ou l’entrepreneur doit faire le choix d’un statut juridique. Il pourra donc exercer librement sous ce statut. Ainsi deux possibilités s’offrent aux freelances. Ils peuvent soit créer leur entreprise individuelle ou soit créer leur propre société.

Le travail de freelance en entreprise individuelle présente des avantages et inconvénients. Sous ce statut juridique, les freelances peuvent facilement et rapidement créer leur entreprise. Ils peuvent aussi lancer leur activité sous le régime de la microentreprise. Le régime de la microentreprise permet de payer certains frais à des couts bas.

Toutefois, les freelances à moins d’être très vigilants peuvent confondre le patrimoine obtenu en faisant du travail en freelance avec leur propre patrimoine. Pour éviter cela, il peut faire le choix d’une entreprise individuelle à responsabilité limitée.

Par ailleurs, le travailleur indépendant peut faire le choix de créer une SARL (société à responsabilité limitée) pour y exercer son activité. Il peut aussi opter pour une SAS (société par actions simplifiée). Contrairement à une entreprise, une société est munie d’une personnalité juridique. En faisant le choix de ce statut, vous pouvez à long terme agrandir votre société. Il est également possible de recruter des salariés et de rechercher d’éventuels partenaires.

Les avantages du travail en freelance

À l’opposé d’un salarié, le travail en freelance permet d’être indépendant. En effet lorsque vous travaillez à votre compte, vous n’aurez pas à prendre l’avis des associés avant de prendre des décisions. Le travail en freelance permet aussi d’organiser votre entreprise ou société comme vous l’entendez.

Vous avez aussi la possibilité d’associer emploi salarié et freelance. Néanmoins cela dépendra de l’emploi salarié et des missions à proposer en freelance. Les freelances peuvent offrir des prestations de service dans différents domaines. Ils peuvent travailler à domicile selon l’activité exercée.

ARTICLES LIÉS