Chaussures de sécurité : protégez vos pieds dans n’importe quel environnement

L’employeur est tenu de fournir des chaussures de sécurité à ses salariés dès lors que ces derniers travaillent dans un environnement à risques (Code du travail, art. L. 4121-2). En effet, les chutes ou encore les écrasements occasionnent des fractures, des lésions, voire des traumatismes. Nous vous en disons plus sur cet équipement de protection individuelle qui protège la totalité du pied jusqu’à la cheville.

L’importance des chaussures de sécurité dans votre environnement de travail

Si les protections collectives visent à réduire les risques d’accident sur les lieux de travail, les chaussures de sécurité se révèlent indispensables, voire obligatoires. De ce fait, elles doivent être conformes à la norme EN ISO 20345 : 2011. La coque de protection au niveau des orteils est prévue pour résister à un objet de plus de 20 kg qui atterrit depuis une hauteur de près de 1 mètre.

A lire aussi : 10 conseils pour réussir votre prochain projet d'entreprise

Les chaussures de sécurité protègent également d’un écrasement par un objet de 1500 kg. Afin de répondre aux nombreuses demandes, les sites spécialisés comme celui de Heckel par exemple proposent des chaussures de sécurité aux semelles robustes et adhérentes. Celles-ci sont dédiées aux sols difficiles ainsi qu’aux travaux en extérieur. Ainsi, les chaussures de sécurité allient le design et les technologies innovantes.

Les différents types de chaussures de sécurité

Outre la conformité à la norme EN ISO 20345, les chaussures de sécurité sont réparties en plusieurs catégories.

A lire en complément : 5 idées de business rentable en 2023

Catégorie SB

La catégorie Safety Base (SB) inclut les chaussures de sécurité dotées d’un embout de protection résistant à un choc d’une énergie de 200 joules. En revanche, elles sont exemptes de semelle de marche à crampons et de semelle anti-perforation.

Catégorie S1

Les chaussures de sécurité de la catégorie S1 sont antistatiques et comprennent une zone fermée au niveau du talon. À ceux-là s’ajoutent les semelles qui résistent aux hydrocarbures, à la térébenthine ainsi aux huiles lubrifiantes.

Catégorie S1P

Les chaussures de sécurité S1P disposent des mêmes propriétés que les modèles S1. Elles incluent en plus une semelle à l’épreuve des pénétrations d’objets pointus. Ces équipements de protection individuelle conviennent pour les travaux en intérieur.

protection chaussures de sécurité

Catégorie S2

Dans la catégorie S2, vous trouverez des chaussures de sécurité adaptées à un environnement humide. Les matériaux qui les composent résistent en effet à l’eau.

Catégorie S3

En plus d’être étanches à l’eau, les chaussures de sécurité S3 se composent notamment de semelles anti-perforation. Elles sont de ce fait indispensables dans la construction et l’industrie.

Comment choisir la bonne paire de chaussures ?

Selon les constats, 7 % des accidents de travail impliquent des blessures aux pieds : fractures, plaies, blessures musculaires, lacérations. Il est donc important de réduire les risques grâce au port de chaussures de sécurité. Toutefois, le niveau de protection varie selon la catégorie de la chaussure de sécurité. Certaines sont antidérapantes tandis que d’autres résistent à l’humidité et/ou aux hydrocarbures.

En toute logique, le choix des chaussures de sécurité dépend de l’environnement dans lequel le travailleur évolue. À titre de référence, les chaussures de type S3 ou S5 se portent sur les chantiers et dans les mines. Les chaussures de type S1 ou S1P répondent aux besoins des techniciens de l’industrie agroalimentaire, des travailleurs en atelier, des employés dans l’industrie automobile.

Le choix en matière de chaussures de sécurité repose sur différents critères dont la matière (cuir, cuir nubuck, toile synthétique ou toile aérée), le poids, l’ergonomie, le type de protection. Il faut aussi tenir compte des conditions climatiques, des besoins en confort, en mobilité et en respirabilité. Les chaussures de sécurité et les chaussures de protection diffèrent sur de nombreux points. En effet, les chaussures de protection ne sont pas dotées d’embout renforcé. La protection des pieds passe surtout par un traitement antibactérien. Il convient d’opter pour un modèle ergonomique, adapté à la morphologie de l’utilisateur.

Conseils pour l’entretien de vos chaussures de sécurité

La longévité des chaussures de sécurité dépend notamment de l’hygiène des semelles intérieures. Il est d’usage de pulvériser l’intérieur des chaussures en rentrant du travail. Pensez aussi à remplacer les semelles intérieures usagées afin de gagner en confort. Il est conseillé de nettoyer régulièrement les chaussures en utilisant les traitements adaptés. Le revêtement en cuir se nettoie avec une brosse, une éponge humide ou un chiffon.

Les chaussures de sécurité en cuir nubuck ou en croûte de velours requièrent un morceau de crêpe naturel. Vous pouvez également les nettoyer à l’eau savonneuse avant de les laisser sécher à l’air libre. Pour les modèles en toile synthétique, privilégiez le nettoyage à la main, avec de l’eau et du savon de Marseille. Par ailleurs, la résistance à l’usure des chaussures de sécurité repose sur la façon dont elles sont portées.

ARTICLES LIÉS